vendredi 12 mai 2017

Ara Fell

Je n’ai pas encore terminé Ara Fell, mais je me permets d’en faire une critique, car j’ai perdu un peu d’intérêt et je n’ai pas un goût incontrôlable de continuer ma partie.


Ce n’est pas un mauvais jeu. Si vous êtes un habitué des jeux faits avec RPG Maker et que vous aimez le genre, vous ne serez pas extrêmement déçus. Ara Fell est quand même bien. Cependant, ce jeu manque de finition. Par exemple :
  • Quand on passe de l’exploration au combat ou inversement, la musique ne change pas. C’est la même, qui continue en boucle ;
  • Compte tenu que les musiques sont généralement calmes, voire endormantes, l’atmosphère stressante qu’on est supposé ressentir en combat est totalement absente ;
  • Il n’y a pas de façon de trier son inventaire. Les développeurs ont utilisé une version de l’engin qui ne le permettait pas et n’ont pas jugé nécessaire d’implanter cette fonctionnalité ;
  • Dans l’inventaire, on retrouve des quêtes, des tutoriaux, l’accès à une carte et la possibilité de créer des objets. Au lieu d’avoir chacun leur menu propres, les développeurs se sont contentés d’utiliser le menu d’objets existant. Ainsi, on se retrouve rapidement avec un fouillis total dans un ordre aléatoire qu’on ne peut pas classer ;
  • Les animations dans les combats sont très de base, tout comme les sons qui vont avec. On dirait que tout a été pris tel que disponible dans l’engin RPG Maker, sans grande modification. Cela enlève de la personnalité au jeu.
Ces points, pris séparément, ne sont pas dramatiques. Toutefois, quand on regarde le jeu dans son ensemble, il perd un peu de sa personnalité.

Bon, je ne serai pas de mauvaise foi, il y a aussi de bons points :
  • On peut sauvegarder partout et à peu près n’importe quand ;
  • Il y a un système de personnalisation des personnages quand on monte de niveau (même s’il ne semble pas autant au point que dans les RPG occidentaux) ;
  • Les décors, pendant la phase d’exploration, sont très jolis (même s’ils sont très répétitifs et que dans certains cas, on ne sait pas si la carte continue vers une autre zone ou s’il y a un mur invisible).
D'accord! J’ai peut-être été de mauvaise foi en glissant des défauts à travers les points positifs! :-)

Bref, bien entendu, on ne s’attend pas à ce qu’un jeu fait avec RPG Maker soit aussi bon que les classiques comme Chrono Trigger et Final Fantasy 6. Mais on s’attend qu’ils soient aussi bons que les jeux moyens qu’il y avait à l’époque comme Secret of the Stars ou 7th Saga.

Mais ce n’est malheureusement pas le cas. Pour cette raison, je ne peux pas recommander ce jeu.

samedi 22 avril 2017

Evoland 2

Je viens tout juste de finir Evoland 2. C'est un très bon jeu. J’avais aimé le premier jeu de ce nom, mais j’ai encore plus apprécié celui-ci.


Comme dans le premier Evoland, c’est comme si on jouait à plusieurs RPG à la fois. Mais cette fois-ci, l’intégration entre les différents types de jeux est plus aboutie. Quand on passe d'un type de jeu à un autre, par exemple du zelda-like au jeu de baston, le niveau du personnage suit, ce qui est fort apprécié. Et justement, en ce qui concerne les types de jeux, il y en a beaucoup!

Pour ce qui est de la magie, le système est bien pensé. On charge une attaque et l’allié que nous avons choisi apparaît quelques secondes, fait une attaque spéciale et disparaît par la suite.  En tout temps, on peut passer d’un allié à un autre, à condition que le moment où l’on est rendu dans l’histoire le permet.

Parlant de l’histoire, si dans le premier jeu c’était une petite lacune, dans la second, elle est même intéressante.  Il y a des clins d’œil à plein de jeux, mais également, la trame principale, qui traite du voyage dans le temps de Kuro, est bien exploitée. Sans être un chef d’œuvre cinématographique, on voit bien que Shiro Games y a mis beaucoup d’efforts.

Je n’en dis pas davantage, ni sur l’histoire, ni sur le gameplay, car ça pourrait gâcher les surprises. Mais si vous voulez en savoir davantage sans trop vous spoiler, regardez la bande annonce et les captures d’écran du jeu sur Steam. Si ce jeu vous attire après avoir vu sa présentation, vous ne serez pas déçus après y avoir joué, car le produit final est aussi bon, sinon meilleur, que sa présentation. Et la durée de vie, de quinze à trente heures si on fait tout, est très décente.

Pour toutes ces raisons, je recommande fortement ce jeu!

mardi 21 mars 2017

Undertale

Je viens de terminer Undertale et j'ai beaucoup apprécié.


Au début, j'avoue que j'étais réticent à cause qu'à chaque fois que des dizaines de milliers de personnes encensent un jeu, je suis presque toujours déçu. Mais en ce qui concerne Undertale, j'ai rapidement accroché au jeu.

Après avoir vu quelques captures d'écran, étant fan du jeu Earthbound sur la Super Nintendo, je m'attendais à un jeu de type similaire car ça se ressemblait beaucoup. Et quand j'ai vu que le combat était loin d'être similaire, j'ai été d'abord surpris tout simplement et ensuite, agréablement surpris.

Les plus :
  • Le style de jeu est très original, voire unique ;
  • Il y a beaucoup d'humour dans l'histoire, mais également quelques moments touchants ;
  • Il y a plusieurs fins possibles selon les actions entreprises ;
  • La trame sonore se mari très bien avec l'esthétique visuelle du jeu.

Les moins :
Il est vrai que ce jeu n'est pas parfait, mais j'ai bien beau chercher, je ne trouve rien de négatif digne de mention.

jeudi 16 mars 2017

Divinity - Original Sin

Je n’ai joué que deux heures à Divinity - Original Sin, mais c’est suffisant pour savoir que ce n’est pas ma tasse de thé.


Il est vrai qu’il y a un excellent choix pour les classes de personnages et leurs compétences, que les batailles, où on peut interagir avec divers éléments, sont vraiment bien faites et que le jeu fait beaucoup penser à une partie de Donjons et Dragons. Je comprend pourquoi beaucoup de gens aiment ce jeu. Mais ce jeu a ses défauts. En voici quelques uns.

L’interface du jeu n’a pas été à la hauteur de mes attentes. J'ai l'impression de passer mon temps à ramasser des objets et à les distribuer entre les personnages. J'aurais préféré pouvoir faire tout cela plus rapidement, qu'il y ait certains automatismes afin de me consacrer à l'aventure.

Pour parler aux NPC, c’est un peu la même chose. Il y a des questions écrites d’avance que l’on peut sélectionner pour chaque personnage que l’on rencontre. Souvent, ces personnages se ressemblent, se déplacent et malheureusement, il n'y a aucun indicateur visuel qui montre à qui on a déjà parlé. Pour quelqu'un qui joue des sessions de trente à soixante minutes, ce n'est pas très facilitant.

Ensuite, il y a la vitesse de déplacement. Les personnages marchent un peu trop lentement à mon goût. Il est long d’aller du point A au point B. Oui, il y a des portails de téléportation, mais pourquoi ne pas permettre de courir? On parle ici d'aventuriers, pas de fainéants!

Ce n'est pas la fin du monde, mais tous ces petits défauts furent suffisant pour me perdre.

jeudi 9 mars 2017

Evoland

La première fois que j'ai joué à Evoland, je n'ai pas accroché.


Récemment, j'ai recommencé ma partie et je me suis rendu au bout du jeu.

Ce n'est pas un mauvais jeu, ni un excellent jeu.

Voici les points forts et les points faibles :

+ C'est comme si on jouait à plusieurs RPG en un,,,
- ... Mais chacun des jeux a une durée de vie un peu trop courte...
- ... Comme la totalité du jeu d'ailleurs!

+ Il y a des combats aléatoires "comme dans le bon vieux temps"...
-  ... Mais il y en a un peu trop souvent...
+ ... Heureusement, le fait que le jeu soit un peu court atténue ce défaut!

+ On ne se casse pas les pieds avec la magie, car cette dernière est gratuite...
- Mais on aurait aimé se casser les pieds avec l'inventaire, avec lequel on ne peut interagir...
+ Sauf pour choisir entre trois armes dans la phase action zelda-like du jeu!

+ Il y a des références à plein de bons vieux jeux vidéos...
- ... Mais ces références sont un peu clichées...
+ ... Mais c'est de l'humour - de l'humour pas tordante, mais qui fait sourire!

+ Le contenu est généralement diversifié.
+ Le jeu en tant que tel est très amusant.
+ Le puzzles sont intéressants et pas trop difficiles.

- On ne peut jouer que deux personnages.
- Ces personnages n'ont pas de personnalité.
- L'histoire non plus n'a pas de personnalité.

Est-ce que je trouve que ce jeu vaut la peine d'être joué? Certainement! Est-ce que je le recommande? J'hésite, mais mon coeur penche davantage vers le oui que vers le non.

vendredi 17 février 2017

Odallus : The Dark Call

J'ai joué un peu à Odallus : The Dark Call et je ne recommande pas ce jeu. Je le trouve frustrant, difficile et je n'ai même pas de plaisir à y jouer.


Avant qu'on me dise que ce genre de jeu, ce n'est pas pour des mauviettes, sachez que j'ai terminé à 100% le jeu Castle in the Darkness. En ce qui concerne Odallus, la difficulté est une insulte. Quand on meurt, on perd une vie et quand on n'a plus de vie, il faut recommencer le niveau au complet. Ce n'est pas du tout plaisant quand on se trouvait devant un boss difficile. Je sais, je sais, c'était comme ça avant. Le bon vieux temps où on avait du temps à perdre. Certains s'en ennuient. Pas moi.

En plus, dans un vieux jeu, c'était comme ça aussi, mais au moins, on recommençait avec des vies. On pouvait également utiliser des mots de passe. Donc quand on faisait le même niveau une deuxième fois, c'était avec la même difficulté. Mais dans Odallus, en ce qui concerne les vies, il faut les acheter. Et savez-vous quoi? À chaque fois qu'on en paie une, le prix augmente. C'est également le cas pour tous les objets. Donc potentiellement, on peut se retrouver bloqué parce qu'on a trop eu de difficulté. Tout ça pour augmenter artificiellement la durée du jeu, j'imagine...

Parlant de difficulté, n'oublions pas les ennemis qui nous foncent dessus à pleine vitesse malgré le fait qu'on les frappe, nous faisant inévitablement des dégâts. Pensons également à ceux qui nous lancent des projectiles et qui, sur notre chemin obligatoire, sont placés à un endroit où, pour les atteindre, il sera presque impossible de ne pas prendre de dégâts avec le contrôle maladroit qu'on a avec notre personnage.

Bref, pour toutes ces raisons, je ne crois pas qu'Odallus est un si bon jeu.

vendredi 10 février 2017

Shantae : Half-Genie Hero

Tout comme les autres Shantae, j'ai beaucoup aimé Shantae : Half-Genie Hero. Compte tenu que je ne peux pas m'éterniser sur le sujet, puisque j'ai déjà écrit sur les deux autres jeux disponibles sur Steam, j'écris une critique rapide.


Ce jeu est un peu moins Metroidvania que les autres Shantae. Les niveaux ressemblent davantage à ce que l'on trouve dans un jeu de plateforme, même si il y a beaucoup de retour en arrière. Mais c'est tout de même fort amusant. On ne se lasse jamais de refaire les même niveaux pour y trouver de nouveaux objets.

Il y a encore plus de transformations que dans Shantae Risky's Revenge, les niveaux sont fort intéressants, l'humour propre à la série est toujours présente et le visuel est toujours tout aussi agréable.

Bref, ce jeu est un mélange presque parfait. :-) Après Shantae and the Pirate's Curse, il s'agit de mon jeu préféré de la série Shantae.

Pier Solar and the Great Architects

Je viens de jouer à Pier Solar and the Great Architects. Je n'ai joué que quatre heures. Et je ne jouerai plus à ce jeu pour un moment. Et voici pourquoi.


Je DÉTESTE les labyrinthes et ce jeu, c'est juste ça : des labyrinthes. Les donjons sont des labyrinthes. Les forets sont des labyrinthes et même les villages sont des labyrinthes. Et quand il y a des combats aléatoires, il faut chercher comme un con le bon chemin en étant interrompu aux dix secondes par une rencontre qui affaibli l'équipe et épuise nos ressources.

J'avais lu dans les critiques négatives que se promener dans ce jeu était chiant. Je savais, avant de l'acheter, qu'il y avait des endroits difficiles où il fallait trouver un chemin au travers des murs. Je me disais que les gens exagéraient et que j'avais déjà fait ça dans Final Fantasy. Mais non, ce n'est pas pareil. Ici, c'est VRAIMENT chiant.

Et jouer à ce jeu me donne le goût d'arrêter totalement de jouer aux jeux de type JRPG tour par tour, moi qui à l'origine adorait ce genre. Si vous adorez les labyrinthes, les doigts d'honneur des développeurs ou si vous être carrément maso, ce jeu est pour vous. :-)

Mise à jour : je viens de recommencer à jouer après une bonne pause et trois heures de jeu plus tard, je constate que ça ne va pas en s'améliorant.

Je suis de plus en plus frustré par ce jeu. Les combats aléatoires me choquent de plus en plus, surtout quand on est pris par surprise, qu'on est empoisonné et qu'il est difficile de fuir. On se perd toujours de plus en plus, principalement à cause de l'angle de vue qui cache des éléments cruciaux comme des sorties dans des pièces. Si les développeurs avaient souhaité faire exprès pour que le jeu soit chiant, ils n'auraient pas pu s'y prendre mieux!

Bref, même après avoir donné une deuxième chance à ce jeu, je suis dans l'incapacité totale de l'apprécier. Plus j'y investis du temps, plus je le regrette. C'est dommage, ça aurait pu être un excellent, avec le style graphique, l'histoire et le système de combat, si ça n'avait été des défauts majeurs mentionnés plus haut.

dimanche 8 janvier 2017

Lords of Xulima

J'ai eu beaucoup de plaisir de jouer à Lords of Xulima et je n'irais pas jusqu'à dire que je regrette mon achat. Toutefois, j'avoue être un peu déçu par ce jeu.


Voici ce que j'ai apprécié dans ce jeu :
  • L'exploration du monde qui se fait peu à peu ;
  • Les donjons et les temples, avec de nombreux pièges et portes secrètes ;
  • Le fait qu'un voleur, dans un jeu vidéo, sert enfin à quelque chose en dehors des combats ;
  • Les combats fixes avec des ennemis que l'on voit sur la carte ;
  • La variété des statuts négatifs ;
  • Les portails de téléportation ;
  • Le fait d'avoir six personnages dans son équipe.
Voici ce que je n'ai pas aimé dans ce jeu :
  • Les rencontres alléatoires trop fréquentes, quasi obligatoires pour être presqu'assez puissants, avec des ennemis souvent trop longs à vaincre qui nous donnent l'impression de perdre notre temps ;
  • Les rencontres ridiculement difficiles qu'il faut parfois éviter au millimètre près pour progresser dans une zone obligatoire ;
  • Le fait d'être obligé de faire dormir ses personnages après chaque combat pour restaurer les points de pouvoir, consommant ainsi de la nourriture et forçant les allers-retours au village le plus près ;
  • Les magiciens qui ne valent plus la peine à partir du milieu du jeu, car ils font souvent moins de dégâts que les combattants et s'ils en font plus, c'est au prix d'une consommation exagérée de points de pouvoirs ;
  • Le coût de la nourriture qui monte sans cesse comme s'il y avait une famine alors que les héros libèrent les villages ;
  • L'impression de ne jamais devenir plus fort au cours des aventures ;
  • Les combattants qui ratent leurs coups sans cesse, ce qui serait correct s'il y avait peu de combats, mais cela devient irritant quand le jeu est une suite inlassable de combats.
Bref, après trente heures, les points négatifs ont pris le dessus sur le reste. Pour ceux qui sont intéressés quand même par le jeu, je leur conseille d'utiliser les mods dès le début ou sinon de s'armer de patience et d'endurer les défauts du jeu.

samedi 31 décembre 2016

Mighty No. 9

Je viens de terminer ma troisième partie de 20 minutes de Mighty No. 9, les nerfs encore plus à vif que la précédente partie. J'ai environ une heure de jeu à mon actif.


Ce jeu est beaucoup trop difficile. À tout moment, il est possible de tomber dans un trou où d'être écrasé et de mourir d'un seul coup. Dans la plupart des jeux modernes où cela est possible, il y a un nombre infini de vies pour compenser. Mais dans lui, non! Il faut tout recommencer le niveau. C'est carrément frustrant.

Je suis une des premières personnes qui a crié contre ceux qui ont critiqué le jeu à cause de son budget et du fait qu'il ne soit pas à la hauteur de leur nostalgie des jeux de la série des Megaman. De mon côté, je ne m'attendais ni à un long jeu, ni à un Megaman. Seulement à un bon jeu. C'est un très bon jeu, mais le plaisir est totalement gâché par la difficulté ridicule et le fait que le jeu ne pardonne pas. J'aurais préféré un jeu de deux heures qu'un jeu qui en dure trente parce qu'on recommence au complet le même niveau quarante fois de suite. C'est un défaut majeur que je ne peux pas ignorer.

En plus de cela, sur un de mes deux ordinateurs, le jeu était incapable de charger. Il a fallu que je cherche de l'aide sur Internet et que je trouve une ligne à modifier dans un fichier de configuration, concernant les graphiques. Depuis le temps que le jeu est sorti et que le bogue est connu, les développeurs auraient pu ajouter une case à cocher dans un outil de configuration pour que puisse être facilement corrigé par les utilisateurs. Je n'ai aucun problème avec mes connaissances en informatique - c'est mon domaine de travail - mais quand je suis à la maison et que je paie pour un produit, je m'attends à ce qu'il fonctionne correctement et que, si ce n'est pas le cas, il ne faille pas chercher des lignes de configuration pour corriger le produit acheté. Ça donne l'impression d'un produit pas fini.

Je ne crois pas que je vais être en mesure de terminer ce jeu... De toutes façons, terminer un jeu pas terminé, ça s'annule, non? :-)